Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 Agence Luxembourg, Agence immobilière PARIS 75005

L'actualité de CENTURY 21 Agence Luxembourg

LES MOTS ONT UN SENS:La cuisine américaine

Publiée le 29/08/2013

LA CUISINE AMERICAINE

 

Héritière d’une mode directement issue de l’après-guerre et son avalanche de produits yankees rendus disponibles par le plan Marshall, la « cuisine américaine » ne désigne en fait qu’une simple cuisine ouverte sur une salle de séjour, un salon, une salle à manger. Toutefois, l’épithète « américain » a su lui conférer un je-ne-sais-quoi de moderne.

Mais, en réalité, ce concept de cuisine ouverte fut popularisé par Le Corbusier dans les années 50 alors que l’Etat français lui commandait une architecture bon marché pour mettre en branle son vaste projet de reconstruction des périphéries françaises.

On commença par prévoir un passe-plat puis une cloison amovible jusqu’à ce que les économies à tous crins prennent la relève et autorisent le concept de cuisine ouverte. Enfin, (appréciez l’humour), notre brave ménagère ne serait plus enfermée dans sa cuisine mais participerait à la vie familiale : papa regarde la télé, les enfants jouent. On s’y croirait ou, à tout le moins, on imagine sans peine l’image d’Epinal ainsi promue.

Mais les décennies suivantes changent drastiquement le mode de vie des citadins français. Madame travaille à plein-temps, les industriels se ruinent les méninges à concocter des plats frais ou surgelés qui ne nécessitent aucune préparation, le micro-ondes fait sa révolution, les bourgeois-bohèmes prennent le pouvoir dans les médias. Bref, à l’heure où on n’a jamais autant parlé de gastronomie et de diététique, les Français ne cuisinaient presque plus. Du coup, la cuisine américaine reprenait tout son sens. Et encore plus aujourd’hui mais pour l’effet contraire ! On souhaite montrer à tous nos convives que nous sommes des « Top Chefs », que l’on organise des dîners presque parfaits (c’est moi qui l’ai fait !) et si en cas de grosse fatique on fait appel à un « chef à domicile », on assistera à tous les préparatifs sans bouger de son siège !

Finalement, à chacun de choisir (cuisine éloignée, ouverte, séparée ?) selon sa manière de vivre ou plus précisément de manger puisque c’est ce facteur qui déterminera la mieux-disant en la matière.

 

Notre actualité